Lettre à Steve Jobs.

Un utilisateur de matériel Apple, et résident en Helvétie de surcroît, à eu la malencontreuse idée de râler auprès de Steve Jobs au sujet du (nouveau) retard de livraison de l’iPad aux pauvres gens du reste du Monde, et de l’absence complète de communication sur les prix qui seront pratiqués dans tous nos pays sous-développés.

Il a fait ce que tout le monde fait depuis quelque temps, il a juste envoyé un mail à Steve. Mais là c’était pour le secouer un peu, et lui dire tout haut ce que beaucoup d’autres pensent tout bas. Je vous traduit du Suisse avec mes mots à moi :

  • “…eh Steve, un nouveau retard alors que tu nous avait promis une sortie pour fin Avril. Et puis les raisons que tu nous donnes pour te justifier, c’est vraiment juste pour cacher la m…e au chats…
  • Lire son article ici : Paul Shadwell RTFM

Ce brave homme ne s’attendait à rien de plus, or il a reçu une réponse de Steve, courte et concise comme d’habitude, mais avec un soupçon de hargne et de condescendance en plus.

  • Etes vous cinglé ? Nous faisons du mieux que nous pouvons. Nous avons besoin d’assez d’unités disponibles pour avoir un vrai grand lancement.”

Mais justement c’est son problème ce retard, et ce refus de communication. C’est Apple, et son grand chef vénéré, qui organisent les conférences de presse, les annonces, les grandes messes initiatiques, et ce normalement en pleine connaissance des possibilités de fabrication, d’acheminement et de livraison.

Personne ne demande à Steve Jobs de nous raconter n’importe quoi. Surtout s’il à ensuite le culot de s’en prendre aux insatisfaits qui n’ont fait que croire aux beaux discours du chef. Il frise le hors jeu Steve, il me rappelle nos beaux hommes, et femmes, politiques dont nanani, nananère…je n’en dirais pas plus.

Le mot de la fin : M. Shadwell n’aime pas que l’on essaie de lui faire prendre l’Helvétie pour des lanternes. 🙂

Pour ceux qui ne sauraient plus qui est Steve Jobs, et ne se souviendraient plus de ses promesses (fumeuses), je colle une jolie photo en couleurs. Il doit quand même vraiment s’emmer… profondément chez lui, pour répondre à ses mails à 1 h du matin.

Leave a comment

Your email address will not be published.