L’iMac Alu testé par AideMac !

Test du nouvel iMac – Par Guigui

Commençons par le commencement

Livraison ultra rapide : iMac commandé mercredi après-midi, colis expédié (iMac + AppleCare) jeudi à 3H du matin, arrivé à Paris vendredi matin.
De ce coté là, que du bonheur. Merci TNT.

Déballage du carton

Comme toujours, c’est beau et on a du mal à jeter la boite… On ne la jette d’ailleurs jamais.
La première chose sur laquelle on tombe est ce magnifique clavier, aussi beau qu’agréable à utiliser. En le retirant, on découvre tout le reste, c’est à dire la Mighty Mouse, télécommande, guide d’utilisation, DVD de Tiger, et un chiffon pour nettoyer l’écran.

Mais jusqu’à présent, la bête n’est pas sortie ! On enlève donc une protection de polystyrène et on tombe sur un écran très fin, que l’on appellera : iMac.
Le retirer de son carton n’est pas une mince affaire car l’ordinateur est très lourd. J’ai du retourner le carton et secouer pour faire tomber l’iMac au sol… ça l’a un peu cassé, mais bon, c’est pas grave (humour je précise).
Le design est magnifique, le métal brossé est très élégant (les photos sur le site d’Apple ne font pas bien ressortir cette magnifique texture qui se marie à merveille avec le clavier) et le contour noir est finalement moins gênant que je ne le pensais. On peut même dire que c’est beau !
L’écran glossy est beau, mais pour être très honnête, je ne trouve pas ça mieux ou moins bien qu’un écran mat.

Les première surprises

-La Webcam ne se voit presque pas, ce qui allège le design et est vraiment sympa.
-Le micro intégré ressemble à 7 minuscules petits trous…. j’ai cru au départ que c’était de la poussière que j’ai essayé d’enlever avec mon doigt.
-Pas d’aimant pour tenir la télécommande, et c’est bien dommage. Certaines parties de l’écran sont aimantées, et permettent de faire tenir la télécommande, mais ça tient mal, ça empiète sur l’écran etc…
-Le mange disque est parfois un peu stressant car il détecte que le disque est enfoncé que lorsqu’il est complètement rentré dedans, donc j’ai toujours peur que le mécanisme soit cassé et que le disque reste bloqué dedans.
-Le clavier est beau, léger autant en terme de poids que visuellement, le toucher est très agréable, et jusqu’à présent, il ne semble pas se salir trop vite.
-En revanche, la Mighty Mouse est comme depuis toujours une catastrophe. Très mauvais capteur qui ne suit pas les mouvements rapide (ma souris Logitech premier prix se débrouille mieux), les boutons sur les cotés sont pas pratiques du tout, la différence entre clic gauche et clic droit tout de même un peu aléatoire, et enfin, la boule, on ne sait pas pourquoi elle s’enfonce, et on ne peut pas faire marcher les ascenseurs horizontaux et verticaux simultanément, donc manque total de fluidité.
-Plantages violents à répétition sous Pages ’08, pas de Kernel panic, mais c’est tout comme. L’ordinateur ne réagit plus à rien. Est-ce l’iMac, Pages, ou encore Photoshop CS qui est responsable (Photoshop est lancé en permanence) ?

Parlons puissance

Pour l’instant, je n’ai que 1Go de RAM, et malgré ça, Motion tourne à la perfection, et les filtres les plus gourmands, ou les effets 3D ne posent aucun problème au “temps réel”.
Rapidement, l’iMac s’est mit à ventiler fort, ce qui m’a agacé dans un premier temps, puis fait rire lorsque j’ai compris que c’était mon voisin qui passait l’aspirateur ! Cet ordinateur ventile beaucoup, mais je ne l’ai jamais entendu (juste senti lorsqu’on met les doigts derrière la sortie d’air).
J’ai donc été curieux de lancer xBench dessus, et j’ai atteint un score de 142, ce qui est pas mal mais pas bluffant. Il me semblait donc plus intéressant de tester l’ordinateur en conditions réelles de calcul.

J’ai donc fait faire le même calcul dans Cinema 4D à mon iMac et à mon Powerbook 12 pouces (1,5Go ram, 1,5Ghz). Et là, l’iMac a défoncé le Powerbook en calculant 6 fois plus vite le même rendu!

Pour conclure (Jean Claude Dusse)

Esthétiquement au top, on regrette que certaines bonnes idées de la version précédente n’aient pas été conservées. Niveau puissance, rien à redire. Je pourrais peut être vous faire un article plus complet dans quelques mois.
Ci joint, une photo de l’iMac, du Powerbook, et de celle sans qui rien de tout ca n’aurait été possible : la carte bleue!

L’iMac chez Apple.

NDLR : l’ordinateur utilisé durant ces tests est la version 20″ à 2,4Ghz, 320Go de disque dur, 1 Go de RAM.

Leave a comment

Your email address will not be published. Required fields are marked *