Sauve qui peut !

Il vaut mieux prévenir que guérir. Ce célèbre proverbe s’applique à tout un tas de situations de la vie courante, telles que (attention choix personnel et totalement orienté…) :

  • Mettre du gasoil dans sa voiture avant que les pompes ne soient à secs !! !
  • Défiler dans la rue avant que la Loi, sur je ne sais plus quoi, ne soit votée…
  • Discuter des problèmes avant de se foutre sur la g…
  • Arrêter les clopes quand on tousse déjà pas mal, avant de se retrouver sans le sou ET tubard.

Tiens, je viens de trouver une image qui permet de “résoudre” une grande majorité des problèmes cités ci-avant 🙂 :

Il subsiste encore bien d’autres points à résoudre le plus rapidement possible, et même avant si l’on peut, et en particulier :

  • LE problème qui me pousse à écrire dans l’urgence…passer nos foutues adresses IP d’IPv4 à IPv6.

En effet divers organismes tirent la sonnette d’alarme. Début 2011, c’est à dire demain, les toutes dernières adresses IP seront allouées aux registrars régionaux. Et après…le chaos !

Selon un article de ce jour paru dans LeMondeInformatique.fr, suite aux dernières affectations d’adresses IPv4 à l’APNIC (Asia Pacific Network Information Center), il semblerait les organismes répartiteurs les plus importants ont déclarés que la “réserve” mondiale d’adresses qu’ils gèrent ne comporte plus que 12 blocs. Ce qui, pour les spécialistes que vous êtes tous (et moi donc) ne représente plus grands chose. 192 millions d’adresses seulement, soit 1/256ème des 4 milliards d’adresses théoriquement disponibles en IPv4.

Nous voilà bien…

Il semble donc que cela urge. Réfléchissez bien avant d’acheter un nouvel engin à connecter sur le Net, vous pourriez peut-être ne plus pouvoir le raccorder sur rien !!!

Il ne faudrait pas que cela ralentisse la grande marche en avant des appareils à la Pomme. 😉

Vous pouvez, si vous le désirez, lire l’article complet ici : IPv4 : Le Monde Informatique

2 comments

  1. Merci pour l’article “linké” qui est passionnant ! Ce qui est marrant en particulier c’est qu’on apprend que cette préoccupation pour le stock limité d’adresses IP remonte aux années 1990… pour une fois qu’un événement peut être prédit avec une probabilité d’environ 1 sur 1, rien n’a été fait en 20 ans…

Leave a comment

Your email address will not be published.